Séminaire MIMED/MobAp avril 2024. “Technologies de « (de) migrantisation » : logique de l’état-nation, héritages historiques et catégorisations”

ANNULATION

Séance co-organisée avec le séminaire Mobilités et Appartenances (MobAp).

Le jeudi 11 avril de 11h à 13h, sur le Campus de l’EHESS Marseille (La Vieille Charité, 2e étage, salle A) et en ligne (https://univ-amu-fr.zoom.us/j/81456359877?pwd=M1BBTVlFOFUrZVh6UDR2czBiaXZWdz09).

Nous aurons l’honneur d’écouter Janine Dahinden, Professor of Transnational Studies (LAPS-MAPS/Université de Neuchâtel) pour une intervention intitulée “Technologies de « (de) migrantisation » : logique de l’état-nation, héritages historiques et catégorisations”

Résumé : Qu’est-ce qu’un.e “migrant.e” ? “Qui” est concerné.e par les politiques migratoires ? Il est évident que les gens ne sont pas des “(im)migrant.es” par nature. Les migrant.es ne naissent pas migrant.es. Iels le deviennent lorsqu’iels franchissent une frontière nationale par exemple. Il arrive cependant que des personnes soient appelées “migrant.es” alors qu’elles n’ont jamais franchi de frontière et sont citoyennes de l’État dans lequel elles vivent depuis des générations ; elles peuvent avoir une couleur de peau ou un nom qui, d’un point de vue discursif et politique, est construit comme n’étant pas “d’ici”. En m’appuyant sur mes travaux antérieurs sur la “dé-migrantisation”, je développerai dans cet exposé mes travaux en cours sur ce que j’appelle les « technologies de migrantisation ». J’entends par là la manière dont certaines personnes se voient attribuer le statut de migrant.e par le biais de divers processus sociaux, économiques, et politiques, et la manière dont ces processus sont liés au pouvoir. Je considère donc la “migrantisation” comme un ensemble de technologies performatives de pouvoir et de gouvernementalité qui sont étroitement liées à la logique de l’État-nation, à des héritages historiques multiples et des formes de catégorisations particulières. 
 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Luna Russo (22 mars 2024). Séminaire MIMED/MobAp avril 2024. “Technologies de « (de) migrantisation » : logique de l’état-nation, héritages historiques et catégorisations” MIMED. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w2hu


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search