Séminaire MIMED de mars 2023 : “Une création à plusieurs : atteintes aux œuvres et invisibilisation universitaire juridique”

Le jeudi 16 mars 2023 à la Maison Méditerranéenne de Sciences de l’Homme (5 Rue Château de l’Horloge, 13090 Aix-en-Provence), de 14h à 16h, salle 101. Entrée libre. Modalité à distance aussi prévue (voir infra pour le lien Zoom).

Intervenantes :

  • Marie Moreau, artiste plasticienne, réalisatrice film-document, co-autrice des œuvres du Bureau des dépositions, en thèse de pratique et théorie de la création (LESA, AMU)
  • Sarah Mekdjian, enseignante, chercheuse, Université Grenoble Alpes, en résidence au MuCEM et au laboratoire TELEMMe (2022 – 2023)

Présentation : Notre rencontre – Marie, Sarah – s’initie en 2012 à Grenoble autour du geste cartographique. Marie pratique la cartographie en artiste arpenteuse, Sarah l’apprend et l’enseigne depuis le champ de la géographie universitaire. À Grenoble, sur les sets de table d’un restaurant social, des croquis s’esquissent tous les jours, et peut être encore, dessinés par les hôtes, pour aller à Médecin du monde depuis l’arrêt de tram, pour rejoindre l’association Accueil Demandeurs d’Asile… Marie a eu connaissance de ces cartes et a proposé de les prolonger avec celles et ceux qui les traçaient ; Sarah a visité l’exposition de ces cartes et a souhaité poursuivre encore. Nous avons ainsi demandé à des personnes qui fréquentaient ce restaurant social et l’association Accueil Demandeurs d’Asile de rejouer ces gestes cartographiques.

Ces temps de cartographie ont donné lieu à de nouvelles expositions. Au moment de la « valorisation », des malaises se sont mis à insister : à qui appartenaient les cartes ? Que voulait dire, notamment légalement, être auteur, co-auteur, depuis des statuts administratifs asymétriques ? Là où l’Université m’enjoignait aux « recherches participatives » (Sarah), son service juridique invisibilisait les cartographes, dont Marie, renommée, dans un contrat de cession de droit d’auteur, « encadrante ». Depuis ces malaises,  nous, Marie, Sarah, nous inquiétons des écologies des pratiques d’étude et de création à plusieurs.

En 2018, un squat ouvrait sur le campus universitaire, nous reposant des questions relatives à la charité, à l’hospitalité. Nous sommes allées au squat demander de l’aide et à dix, nous nous sommes mis à écrire des textes, à former le Bureau des dépositions, un ensemble de dix, désormais neuf, co-autrices, co-auteurs : Ben Bangoura, Laye Diakité, Aliou Diallo, Pathé Diallo, Mamy Kaba, Ousmane Kouyaté, Sarah Mekdjian, Marie Moreau, Saâ Raphaël Moundekeno. Dans un contexte d’asymétries administratives et de continuum d’exploitation, de division du travail intellectuel/non-intellectuel, nous nous interrogeons sur ce que créer, étudier, enquêter à plusieurs impliquent, sur ce que peut être une enquête sans enquêtrices, ni enquêté.e.s.

Après avoir retracé ces situations et pratiques, nous proposons de partager ce qui nous occupe actuellement : la co-rédaction avec le service juridique de l’Université Grenoble Alpes d’une convention de collaboration pour l’ensemble des co-autrices, co-auteurs du Bureau des dépositions, dont seul.e.s deux sont chercheur.e.s de métier ; l’ouverture d’une nouvelle résidence de création et d’étude à partir du 23 janvier 2023 à Grenoble, intitulée Hôtel autel des dépositions, à la fois école,  autel,  hôtel,  cabinet d’étude juridique. Cette nouvelle création s’impose notamment, alors que deux co-auteurs, Aliou Diallo et Saâ Raphaël Moundekeno, ont reçu des OQTF le 25 juin 2022, arrêtés à Lyon alors qu’ils se rendaient à Bordeaux pour performer leurs textes avec l’ensemble du Bureau des dépositions. Il s’agit encore de se relier pour répondre.

Le séminaire pourra aussi être suivi à distance :

Lien Zoom : https://univ-amu-fr.zoom.us/j/83568983756?pwd=L2JuR1ZZbGFOQmxwZlp6WVZ4WTFCUT09

ID de réunion : 835 6898 3756. Code secret : mimed

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search